L
a Jeunesse Socialiste Suisse traitera, lors de sa prochaine assemblé de délégués, la conception de l’état. Nous vous présentons, au nom de du groupe de travail « état bourgeois », le résultat de son travail (dont les marxistes de l’étincelle ont participé), la proposition de papier de position « Bases d’une conception socialiste de l’état ».

Ce document – et le débat qu’il suscitera – visent en première ligne la clarification théorique interne en matière de la conception de l’état bourgeois.

Lien vers le document «Les principes de la conception socialiste de l’État».

La JS a développé dans l’histoire récente une tradition saine et démocratique de débats politiques. La clarification de question théoriques de fond a malheureusement souvent été reléguée dans l’ombre de discussions concernant des questions de politique quotidienne et de questions programmatiques. Le manque de discussions théoriques et de formation plus général dans le parti ont eu, à plusieurs reprises, l’effet de la prise de position contradictoire et d’accommodation à l’idéologie dominante.

Avec des débats de fonds au niveau théorique, nous arriverons à élever notre niveau politique et nous permettrons de formuler des analyses plus pointus et des revendications plus précises. La question de l’État est précisément une telle question, sur laquelle il ne reine aujourd’hui pas de clarté au sein de notre parti, mais qui est pourtant une question centrale concernant l’approche aux luttes politiques. C’est pour cette raison que nous avons proposé ce débat et nous nous réjouissons de cette discussion.

Nous sommes conscients que les positions prises dans ce papier suscitent bien évidemment des controverses dans la JS et ne sont partagé par de nombreux militant.e.s. Le GT « état bourgeois » a été fondé en réponse à un amendement de la tendance marxiste « l’étincelle » à une AD de septembre dernier. Le papier présent reflète donc en grande partie les positions politiques de la tendance marxiste. Les débats théoriques ont (selon nous) précisément le sens de poser sur la table les différentes positions dans notre parti et d’en discuter de manière fraternelle. Cette manière de procéder nous permet de nous former nous-mêmes, d’œuvrer à une plus grande clarté sur notre propre politique et de lever le niveau politique de tout le parti. Nous appelons les sections et les camarades individuels d’examiner attentivement les positions dans ce papier et de prendre part de manière active à ce débat – y inclut en formulant des contre-propositions si nécessaire.

Afin de faciliter le processus de discussion, nous avons décidé de formuler les positions selon un certain nombre de questions. Ceci afin de clarifier les questions auxquels nous voulons répondre et, en deuxième temps, de faciliter à tous les camarades qui ne partagent pas nos positions, la formulation de réponses alternatives aux questions, sans devoir écrire un document en entier.

Nous espérons que cette manière de faire nous permet de cerner les différences entre les différents points de vues et d’en débattre. Naturellement, les questions-mêmes sont soumis au droit d’amendement et peuvent être modifiés, si quelqu’un n’est pas d’accord avec la ou les questions posées.

Lien vers le document «Les principes de la conception socialiste de l’État».


Il s’avère que le comité directeur s’est décidé pour un autre chemin de discussion – un chemin qui rendra plus difficile de confronter des éléments précises dans notre conception – et a publié un contre-papier, que vous trouvez sous ce lien.

Print Friendly, PDF & Email