De nombreux-euses militant-e-s ne savent pas par où commencer leur formation théorique. Effectivement, le socialisme scientifique déborde d’œuvres, parfois complexes pour un néophyte. Comme nous allons le voir cet ouvrage peut être un bon point de départ.

Qui est Nikolaï Boukharine ?
Nikolaï Boukharine était un Bolchévik qui fut une figure de premier plan durant la révolution d’Octobre. Ce révolutionnaire est aussi connu pour avoir été un théoricien très prolifique à l’origine de nombreuses œuvres de vulgarisation.  Lénine disait de lui que c’était : « un théoricien des plus marquants et de très haute valeur ».

 

Bucharin.bra

Auteur inconnu — Bukharin, published i.a. in Stephen Cohen « Bukharin » 1974, as in the international press . See: « Ilustrowany Kurier Codzienny », Kraków 1930

ABC du communisme
L’auteur s’est posé comme objectif d’apporter une  vue d’ensemble du communisme à des ouvriers. Ceci se ressent pleinement dans le livre car il est très clair et très simple à lire dans le bon sens du terme. On notera aussi une présence d’explications très imagées facilitant la compréhension.

Ce livre se divise en cinq chapitres. Le premier aborde une description du point de vue marxiste de ce qu’est le capitalisme. Il y a la description des caractéristiques fondamentales du capitalisme (production marchande, monopolisation des moyens de production par une classe et exploitations salariales) ainsi que le fonctionnement de ce mode d’exploitation ainsi que l’État capitaliste. Cette partie est très intéressante car elle se conclut par une excellente présentation des contradictions de ce système (anarchie de la production, répartition très inégale des richesses, lutte des classes). Le deuxième explique le développement du capitalisme et comment il pose les bases pour une révolution socialiste. Le troisième décrit ce qu’est le communisme et la dictature du prolétariat qui est la phase de transition entre le capitalisme et le socialisme, où les prolétaires prennent le pouvoir et organisent la société tout en luttant contre les vestiges de la société Bourgeoise). Les deux derniers chapitres apportent des connaissances historiques  sur le capitalisme (développement du capital financier, de l’impérialisme etc.) et le mouvement ouvrier (IIème et IIIème Internationale).

Ce livre a pour point fort d’apporter de nombreuses réponses à des questions et clichés sur le communisme. Comme exemple, je citerai cet excellent passage :

« Les adversaires du communisme l’ont toujours représenté comme un partage égalitaire. Ils disent que les communistes veulent tout confisquer et tout partager entre tous d’une façon égale : la terre et les autres moyens de production, ainsi que les moyens de consommation. Rien n’est plus stupide qu’un tel racontar. D’abord, un partage général est impossible : on peut partager la terre, le bétail, l’argent. Mais on ne peut partager les chemins de fer, les machines, les bateaux à vapeur, les appareils compliqués, etc., etc. Ceci d’abord. Ensuite, ce partage ne réalise aucun progrès, mais il fait, au contraire, régresser l’humanité. Il signifierait la formation d’une masse de petits propriétaires. Or nous savons que de la petite propriété et de la concurrence entre petits propriétaires naît la grande propriété. Si donc le partage général était réalisé, l’histoire recommencerait et les hommes chanteraient à nouveau la vieille chanson. Le communisme (ou socialisme) prolétarien est une grande économie commune, fraternelle. Il découle de tout le développement de la société capitaliste et de la situation du prolétariat dans cette société»1.

L’auteur  apporte une vision assez globale des concepts de base du communisme. Les explications sont très claires, imagées ce qui rend le livre particulièrement  facile et agréable à lire. La technique de vulgarisation de Boukharine est très efficace. Elle réside dans la structure du livre qui commence avec des concepts très simples pour aller vers des concepts plus compliqués de manière graduelle. Cette méthode peut paraître évidente mais elle est en réalité très difficile à faire car tout réside dans le rythme et le dosage des explications et de la complexité. Dans ce livre, ce dosage est excellent. Les chapitres sont comme des étapes qui nous permettent de comprendre  le communisme et qui motive énormément à poursuivre la lecture. On se retrouve à le finir beaucoup plus vite qu’on ne le pensait. Ce livre réussit son pari de vulgariser le communisme. Les  militant-e-s expérimenté-e-s n’apprendront rien de spécial au niveau théorique avec ce livre mais je leurs recommande tout de même sa lecture car c’est une véritable leçon pour savoir comme expliquer ou vulgariser.

De plus, il apporte une notion d’histoire sur le mouvement ouvrier de la période pré et post-première guerre mondiale qui est très importante car ce fut une période riche historiquement du point de vue des expériences faites par le mouvement ouvrier, dont tous les communistes doivent en tirer des leçons.

Points faibles du livre et de l’auteur
Le premier défaut du livre est que la partie philosophique du marxisme n’est pas abordée (Présenté dans un de ses autres livres de vulgarisation).

Le deuxième point négatif est que ce livre date de avant la NEP (nouvelle économie politique) et donc ne prend pas en compte ce retour d’expériences important.

Je tiens aussi à émettre une critique concernant l’auteur lui-même car il était  un défenseur de la théorie du socialisme dans un seul pays. Cette théorie, qui n’est pas exposé dans le livre, prône l’autosuffisance d’une économie socialiste dans son cadre national. Elle a pour principal défaut de ne pas prendre en compte la division mondiale de la production.
Cette contradiction est d’ailleurs un des facteurs qui a amené à la chute de l’URSS. C’est pour cela que je conseille aux lecteurs de s’orienter vers la théorie de la révolution permanente de Léon Trotsky qui explique cette contradiction et prône la révolution mondiale.

Continuer sa découverte du socialisme scientifique
Je conseille aux néophytes après la lecture de ce livre de s’orienter vers des classiques comme Le Manifeste du Parti Communiste de Marx et Engels, l’abrégé du capital de Karl Marx de Carlo Cafiero, les idées de Marx de Alan Woods (vendu par les militant-e-s de la TMI) et pour découvrir la philosophie marxiste l’ABC de la dialectique de Trotsky.

Où trouver le livre ?
Ce livre est malheureusement difficilement trouvable en format papier car il  n’a plus était édité depuis un long moment  mais il est disponible gratuitement sur le web à cet adresse.

Print Friendly, PDF & Email