Lade Veranstaltungen

« Alle Veranstaltungen

  • Diese Veranstaltung hat bereits stattgefunden.

[GE] comment le mouvement ouvrier peut gagner?

5. Mai | 19:00 21:00

Qu’il s’agisse de crise économique, d’inflation, de pandémie, de protectionnisme ou de guerre en Ukraine, le monde traverse une crise historique. Et même si les bourgeois et les libéraux le prétendent, la Suisse n’est pas un cas particulier ni une île tranquille, mais fait partie du marché mondial. Comme tous les problèmes internationaux ont des répercussions en Suisse, la marge de manœuvre entre les grands blocs que sont les Etats-Unis, l’UE, la Russie et la Chine se rétrécit de plus en plus. La recette du succès ne fonctionne plus.

« Il n’y a pas de classe ouvrière », est un mythe des capitalistes : la classe ouvrière crée à elle seule les richesses que les capitalistes accumulent. C’est pourquoi, dans tous les pays, la crise se répercute de plein fouet sur la jeunesse et les travailleurs. Après la stagnation des conditions de vie en Suisse depuis les années 90, la bourgeoisie mène ici aussi des attaques frontales contre les travailleurs : sur les horaires de travail, les salaires, les retraites, la protection contre le chômage, les droits à l’avortement, d’énormes plans d’austérité sont imminents.

Dans tous les pays, la classe ouvrière a plus que suffisamment de raisons de se battre. Et elle le fait : que ce soit le mouvement de masse de 2019 au Chili, BLM et Striketober aux Etats-Unis, le printemps arabe en Afrique du Nord, les soulèvements au Soudan, le mouvement révolutionnaire au Kazakhstan, ou actuellement au Sri Lanka : la classe ouvrière a lutté et luttera.

Le fait que les travailleurs ne se battent pas est tout au plus une excuse bidon des directions des partis et des syndicats pour ne pas agir dans cette situation. Mais pourquoi toutes ces luttes ont-elles jusqu’à présent échoué à résoudre réellement les problèmes ?

Cette crise est la crise du système capitaliste. Si la crise devient aujourd’hui la normalité pour des millions de personnes, la révolution devient une nécessité. Mais pour cela, nous n’avons pas besoin d’une politique symbolique vide, d’accords d’arrière-boutique pourris, mais d’une organisation révolutionnaire avec des méthodes de lutte de classe.

« Le socialisme de notre vivant » est notre réponse – discutons de ce que nous devons faire pour cela !

l’étincelle

Veranstalter-Website anzeigen

Salle M1130 Uni-Mail

Boulevard du Pont-d'Arve 40
Genève,GenèveSchweiz
Google Karte anzeigen
Veranstaltungsort-Website anzeigen
Print Friendly, PDF & Email