Le weekend du 1er et 2 février s’est tenu le septième congrès annuel de la tendance marxiste « l’étincelle ». L’évènement s’est centré sur l’élaboration de perspectives socialistes pour une Europe ébranlée par la crise et pour la Suisse. Des présentations introductives, des messages de solidarité et des discussions engagées ont rendu cette rencontre fructueuse, instructive. Elle fut un franc succès.

Environ soixante camarades de villes et régions diverses (Genève, Berne, Soleure, Bâle, Argovie, Zürich, Winterthur et Thurgovie) se sont retrouvés samedi matin, pour le congrès. Au-delà, nous avons accueilli des intéressés et surtout aussi des invités internationaux d’Italie, d’Autriche et de Grande Bretagne. Malgré quelques visages encore somnolents et le programme étant bien rempli, les sessions ont commencé à 09.30 du matin. Francesco Merli de la Tendance Marxiste Internationale (www.marxist.com) a ouvert le congrès avec sa présentation sur les perspectives mondiales pour la lutte des classes. Il nous a expliqué les tendances actuelles des mouvements révolutionnaires et des contre-révolutions bourgeoises. L’orateur conclut ainsi : « Nous n’avons pas tout le temps du monde ». Les forces les plus avancées du mouvement ouvrier doivent comprendre que nous devons révolutionner ce mode de production en profondeur, si nous voulons contrer les attaques du capital contre les conditions de vies des masses qui ne cessent de s’aggraver. L’exposé concis du camarade sur les perspectives mondiales a été suivi par un débat engagé avec de nombreuses prises de paroles, mettant l’accent sur la situation en Europe de l’est, l’Egypte, l’Amérique latine ou encore les tendances de l’économie mondiale.

La situation en Suisse était au menu après la pause de midi. A la suite d’une présentation d’un camarade genevois du document sur les perspectives pour la lutte de classe en Suisse, nous l’avons discuté en profondeur. Les camarades participant à l’évènement ont ainsi clairement reconnu que la Suisse ne forme pas un prétendu îlot dans une Europe submergée par la crise : les mesures d’austérité, la précarisation et l’appauvrissement des salariés, alors que les richesses sociales se concentrent de plus en plus dans les poches des patrons ne permettent nullement aux bourgeois d’embellir la situation sociale en Suisse. Les manifestations contre l’austérité et pour plus d’espaces culturels libres nous ont montré que ces luttes (une Suisse, dont le « modèle de succès » ne consiste plus désormais dans la richesse des possédants) nécessitent de l’organisation. Ces dernières années, le moyen qui a permis le plus de mobiliser et conscientiser les jeunes fut le droit d’initiative. C’est avant tout la JS qui s’est engagée dans cette voie. Pour nous, marxistes, il est cependant clair que cette voie se heurte à des limites bien définies. Les contradictions du mode de production capitaliste qui ne cessent de s’accentuer, doivent alors être combattues par un programme socialiste, programme défendant les intérêts des jeunes et des salariés. Ceci en vue d’aller à l’offensive et d’en déduire une stratégie révolutionnaire.

L’analyse de conditions politiques, sociales et économiques est d’une importance cruciale pour la lutte contre le capitalisme. Grâce aux nombreux participants, grâce à la qualité politique des interventions et grâce à l’optimisme révolutionnaire qui a régné parmi les participants, le congrès a encore une fois mis en avant le caractère sérieux avec lequel les camarades essayent de construire une organisation socialiste. Les nombreux messages de soutien internationaux, venant d’une douzaine de pays et rédigés dans quatre langues, soulignent d’ailleurs les perspectives internationalistes évidentes que notre lutte doit porter ces années à venir. La lutte solidaire et internationaliste pour l’émancipation des salariés, ici en suisse et partout dans le monde.

La rédaction

 

Perspectives pour la lutte des classes en Suisse
Chaque année la tendance marxiste « l’étincelle » rédige et discute un document sur les perspectives de la lutte des classes en Suisse. Cela est d’une importance cruciale d’essayer de dégager les tendances générales de l’évolution du capitalisme suisse et d’esquisser quels champs de batailles risquent d’être centraux dans la période à venir. Cette fois-ci, le document avait comme principaux axes la critique du prétendu « modèle de succès suisse » et l’appréciation critique du droit d’initiative comme outil des salariés et des jeunes dans la lutte pour le socialisme. Rédigé en allemand, nous fournissons une traduction de ce document à nos lecteurs francophones. Encore en dernière ligne de rédaction, tu peux déjà précommander ce texte chez nous en nous contactant sur redaction@marxiste.ch
Print Friendly, PDF & Email
Du willst dich engagieren? Schreib uns und kämpfe an unserer Seite für den Sozialismus!

Das Schreiben und Rechechieren für unsere Artikel kostet Geld. Dabei sind wir auf deine Unterstützung, als LeserInnen und UnterstützerInnen angewiesen. Wenn dir dieser Artikel gefallen hat, zögere nicht und lass uns deine Solidarität und Unterstützung spüren. Ob gross oder klein, jeder Betrag hilft und wird geschätzt.


Der Funke
IBAN: CH39 0900 0000 8563 7568 1
Postkonto Nr.: 85-637568-1
Bezahlungsvermerk: Spende Web

Spende
Other Amount:

Print Friendly, PDF & Email